BOUQUET SURPRISE

Le jeune amant est fier

Sa compagne est très belle

A tout pour lui plaire

Elle n’est plus demoiselle

Elle s’allonge nue

Dans l’herbe sur le dos

Il la caresse émue

Dessine les yeux clos

Sur son corps des frissons

L’embrasse la respire

L’esprit chargé de désirs

oeuvre de Picasso

Cueille des fleurs des prés

Dépose sur son ventre

Un bouquet d’églantine colorées

En guise de cache sexe

La bien aimée bondit

Ce n’est pas un réflexe

Elle gesticule elle crie

Un dard l’a piquée au sexe

Il ne feront pas l’amour

Cet après-midi en retour

La douleur est trop vive

Ses suçons sa salive

Ne feront rien de plus

Son ventre n’est que blessure

Sous l’effet du venin

Une atroce morsure

Lui étreint le vagin

photo internet

Lui tendu déçu

De rien ne s’est aperçu

Elle lui en veut un peu

Son bouquet venimeux

Son rire grinçant moqueur

Lui a percé le coeur.

Ce texte a été composé en 2003 par T.D.

 

2 réflexions au sujet de « BOUQUET SURPRISE »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.