Suites poétiques

Un rayon de lune / éclair mon cœur/ Un peu de brume/ Tout à coup j’ai peur.

Sous les ponts de Paris/ Dès que tombe la nuit/ Dans l’obscurité des yeux/ Moqueurs nous espionnent.
Les pierres dorment/ Vivent respirent l’humidité/ Écoutent les soupirs des amants/ Sans pouvoir rien dénoncer.

7 réflexions au sujet de « Suites poétiques »

    • Comment te dire ce que je ressens sans être trop lourd. J’ai toujours l’impression de ne pas t’apporter en échange, le réconfort, les attentions, dont tu me gratifies. Dis moi si j’en fait de trop. Mon carnet se remplit, tu as tellement d’occupations, je ne veux pas t’ennuyer par mes envoies. Tout c que j’écris est sincère. J’agis, parce que c’est ainsi: »les écrits restent, les paroles s’envolent… »

  1. Grâce à la poésie nous ne sommes jamais seuls, même si l’inspiration n’est pas toujours au rendez-vous. Lorsque la sensibilité est là, il faut lui tendre les bras…

    • c’est vrai Tony il est impossible hors le virtuel de s’exposer devant quelqu’un .Je suis assez secrète de nature.dans la poésie il y a tout:les rêves,les ressentis ,les souvenirs;l’imagination c’est un monde où nous trouvons seuls mais agissants:)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.